Raphaël Charles

Origine: Charleroi

« Raphaël Charles, vit et travaille à Bruxelles. Il est un créateur d’objets autodidacte – comme il se définit. Ses objets, loin d’être le résultat d’un désir ‘matérialiste’, naissent plutôt d’un besoin de matérialiser un désir pour contraster une évolution à grande vitesse, une hyperconsommation d’idées, de choses, de temps… L’objet suspend le temps, se pose dans l’espace comme un interface et produit des relations durables. »

« Raphaël crée au sens pur du terme. A travers un acte cognitif et expérimental, qui se réitère à chaque fois, dans une évolution ouverte et illimitée, il manipule les matériaux, les formes, les fonctions. C’est par un jet artistique que l’objet prend forme. Car les matériaux, les formes et le fonctions naissent d’un impulse génial et indépendant. Détournement, poésie et séduction: les créations de Raphaël interrogent, interpellent, touchent et impliquent l’observateur et/ou l’utilisateur. Des expériences polysensorielles plus que des objets statiques. Créations ambiguës, trompe-l’œil ou jeux perceptifs: le matériau et la fonction sont remis en question à la faveur d’une réflexion qui dépasse le bien de consommation. Le design est ici transformation et détournement du sens. »

« Raphaël réalise des sculptures avec une utilité qui en même temps questionnent le concept d’utilité. Qu’est-ce un « objet utile »? Ses créations sont inclassables car elles interpellent tout le monde et à tous niveaux: du design artistique, de l’art fonctionnel? Ou plus simplement le résultat d’une envie de réaliser des objets qui naissent de l’observation et qui se laissent observer? L’utilité devient une option. La séduction un parti pris. »

Giovanna Massoni
Journaliste, curatrice et historienne de l’art

Pas de produits actuellement